Bienvenue aux Nations Unies

Nos succès

  • La Mission de maintien de la paix au Libéria a félicité le peuple et le Gouvernement du pays pour plus d’une décennie de paix.
    Photo ONU/MINUL/Staton Winter
Les missions de l’ONU opèrent dans les contextes les plus dangereux et difficiles au monde. Elles sont confrontées à des conflits — ou à leurs séquelles — dans lesquels le reste du monde ne peut pas ou ne veut pas intervenir. Nous pouvons faire ce qui semble impossible pour d’autres, mais le succès n’est jamais garanti.

Au cours de nos 70 ans d’existence, nous avons mis à notre actif une liste impressionnante d’opérations réussies de maintien de la paix et remporté le Prix Nobel de la paix.

 

Depuis 1948, l’ONU aide à mettre un terme aux conflits et à promouvoir la réconciliation en menant à bien des opérations de maintien de la paix dans des dizaines de pays, comme au Cambodge, au Salvador, au Guatemala, au Mozambique, en Namibie et au Tadjikistan.

Les efforts de maintien de la paix de l’ONU ont également fait une réelle différence dans d’autres pays où des opérations viennent d’être menées à bien ou sont en cours comme la Sierra Leone, le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Timor-Leste, le Libéria, Haïti et le Kosovo. En offrant des garanties essentielles de sécurité et en répondant aux crises, ces opérations de l’ONU ont facilité la transition politique et ont aidé à soutenir de nouvelles institutions étatiques fragiles. Elles ont aidé les pays à tourner la page du conflit et à aborder la voie d’un développement normal, même si des défis majeurs subsistent en matière de consolidation de la paix.

Dans d’autres cas, cependant, les efforts de maintien de la paix de l’ONU — et la réaction de la communauté internationale dans son ensemble — ont été critiqués et se sont avérés insuffisants, comme cela a été le cas en Somalie, au Rwanda et dans l’ex-Yougoslavie au début des années 1990. Ces revers ont constitué pour la communauté internationale des enseignements importants dont elle devra s’inspirer pour déterminer comment et dans quelles circonstances doivent être déployées et appuyées des opérations de maintien de la paix des Nations Unies en tant qu’instrument de rétablissement et de maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Quels sont les facteurs indispensables au succès ? 

Comme le montre l’expérience passée, plusieurs facteurs sont essentiels au succès d’une opération de maintien de la paix. Celle-ci doit :

  • Être fondée sur les principes du consentement, de l’impartialité et du non-recours à la force sauf en cas de légitime défense ou pour défendre le mandat qui lui a été confié ;
  • Apparaître comme légitime et crédible, en particulier aux yeux de la population locale ;
  • Promouvoir l’appropriation nationale et locale du processus de paix dans le pays hôte.

D’autres importants éléments déterminants du succès sont notamment les suivants :

  • Une volonté authentique des parties d’appuyer un processus politique devant déboucher sur la paix (la paix doit exister avant qu’elle puisse être maintenue) ;
  • Des mandats clairs, crédibles et réalistes et un personnel et des ressources logistiques et financières suffisants ;
  • Une unité d’objectifs au sein du Conseil de sécurité et un appui actif aux opérations de l’ONU sur le terrain ;
  • L’engagement du pays hôte de ne pas entraver les opérations de l’ONU et de garantir la liberté de déplacement de la mission ;
  • Une implication constructive de la part des pays voisins et des acteurs régionaux ;
  • Une approche intégrée au niveau de l’ONU, une coordination efficace avec les autres acteurs sur le terrain et une bonne communication avec les autorités et la population du pays hôte ;
  • Le plus grand tact à l’égard de la population hôte et le respect des normes de professionnalisme et de conduite les plus élevées (les Casques bleus doivent éviter de devenir un élément du problème).


 

Une histoire récente : L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire a achevé avec succès son mandat le 30 juin 2017.