Bienvenue aux Nations Unies

Projets à effet rapide pour les communautés

  • Projets à effet rapide au Mali
    Photo ONU/Harandane Dicko
Les projets à effet rapide des opérations de maintien de la paix des Nations Unies visent à renforcer la confiance dans la mission, son mandat et le processus de paix.

Les projets à effet rapide sont des projets à petite échelle et à faible coût, financés par nos missions et planifiés et mis en œuvre à brève échéance. Les projets à effet rapide répondent aux besoins exprimés par les communautés locales. En conséquence, ils couvrent un large éventail d’activités programmatiques allant de la rénovation d’une école à la fourniture de points d’accès à l’eau potable pour les femmes. Les projets à effet rapide sont principalement mis en œuvre par l’intermédiaire d’acteurs locaux, notamment les autorités locales, les organisations non gouvernementales et les organisations de base. À ce titre, la mise en œuvre de projets à effet rapide aide à renforcer leurs capacités de gestion tout en élargissant la portée de la mission au niveau local.

 

Projets à effet rapide contribuant à la lutte contre la pandémie

Après le déclenchement de la pandémie de la COVID-19, les missions ont rapidement réorienté les fonds disponibles des projets à effet rapide pour répondre aux besoins urgents des communautés Les missions se sont concentrées sur les besoins de la population qui sont directement liés à l’urgence sanitaire, ce qui a accru la position des missions dans les perceptions populaires tout en renforçant les capacités institutionnelles locales.

Les missions ont distribué à la population des fournitures médicales, de la nourriture, des produits de nettoyage et des kits d’hygiène, et ont dispensé une formation sur le lavage des mains et la fabrication de savons et de masques. Par exemple, en RCA, des groupes locaux de femmes mettent en œuvre un projet de fabrication de savon et de masques pour la population. De même, la MONUSCO a mis en œuvre un projet sur la fabrication de masques de protection qui a permis de produire plus de 2 000 masques par jour.

Des missions telles que la MINUSCA, la MINUSMA, la MONUSCO, la MINUSS, la MINUAD, l’UNFICYP, l’UNISFA et la FINUL ont organisé ou facilité des activités de sensibilisation des communautés locales à la COVID-19. Ces activités ont inclus la formation de sensibilisateurs communautaires, qui a consisté en des sessions de coaching avec les fonctionnaires du gouvernement local et les chefs de communauté, les OSC (organisations de la société civiles), les groupes de femmes et de jeunes, les médecins, les chefs religieux et traditionnels, les personnes déplacées et les réfugiés, les commerçants, etc. Les journalistes locaux ont été formés à l’analyse des rumeurs et au recoupement des informations. Des femmes ont été engagées pour sensibiliser la gent féminine à la prévention de la COVID-19, ce qui les place au premier plan de la défense des droits et crée une opportunité de générer des revenus.

Exemples de nos activités

Renforcer la confiance dans la mission et son mandat

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a utilisé les projets à effet rapide pour créer une zone exempte d’armes sur le périmètre du site de protection des civils des Nations Unies à Juba. Le projet comprenait la construction d’un système d’eau alimenté par l’énergie solaire et le défrichement de la végétation entourant trois communautés autour du site de protection des civils à Juba. Des activités concrètes comme celles-ci contribuent à renforcer la confiance du public dansla capacité de la mission à remplir son mandat, lequel est axé principalement, dans le cas de la MINUSS, sur la protection des civils.

Renforcer la confiance dans le processus de paix

La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) travaille avec une organisation locale spécialisée dans l’alphabétisation des adultes à Gao, dans le nord du Mali. La MINUSMA a contribué à la rénovation de 3 salles de classe où plus d’une centaine d’hommes et de femmes suivent des cours dans leur langue locale.