Bienvenue aux Nations Unies

Conflits et ressources naturelles

  • UN Photo/Albert Gonzalez Farran
Les facteurs environnementaux sont rarement, voire jamais, la seule cause des conflits violents. Cependant, il est clair que l’exploitation des ressources naturelles et les stress environnementaux connexes peuvent devenir d’importants facteurs de la violence.

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) indique qu’au cours des 60 dernières années, au moins 40 % des conflits intraétatiques ont un lien avec les ressources naturelles et que ce lien double le risque de reprise des conflits au cours des cinq premières années. Depuis 1990, au moins 18 conflits violents ont été alimentés par l’exploitation des ressources naturelles, qu’il s’agisse de ressources « de grande valeur » comme le bois, les diamants, l’or, les minéraux et le pétrole, ou de ressources rares comme les terres fertiles et l’eau.

Les changements climatiques sont également considérés comme un « multiplicateur de menaces », exacerbant les menaces causées par la pauvreté persistante ou la faible gestion des ressources. Le Conseil de sécurité a admis les implications possibles des changements climatiques sur la sécurité.

Cependant, seules quelques missions de maintien de la paix ont été clairement chargées d’aider le pays hôte à mieux gérer ses ressources naturelles :

Le 6 novembre de chaque année, l’ONU célèbre la Journée internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé. L’ONU et le Secrétaire général ont également conscience de la nécessité d’intégrer les questions de l’affectation, de la propriété et de l’accès aux ressources naturelles dans les stratégies de consolidation de la paix au lendemain d’un conflit.