Bienvenue aux Nations Unies

La MONUSCO soutient la mise en place du Cadre de concertation de la société civile du Tanganyika.

Kalemie, le 22 avril 2018 – Les travaux de l’Assemblée générale de la société civile ont été lancés par le Vice-gouverneur de la province du Tanganyika, Ali Bin Omari, le 19 avril dernier, en présence d’une cinquantaine de délégués venus des six territoires de la province. Cette rencontre, qui s’est tenue au centre Neema de Kalemie, a eu pour but de mettre en place un cadre de concertation unique de la société civile.

Les travaux ont été financés par l’Union Européenne à travers son partenaire l’ONG Diakonia ; quant à la MONUSCO, grâce à la Section des Affaires civiles, elle a apporté un appui matériel et logistique à l’organisation de cette importante rencontre.

Jean Fall Malilo, Chargé de programmes au sein de l’ONG Diakonia, a précisé le rôle dévolu au cadre de concertation : « Le Cadre de concertation est un espace d’échanges et de concertation où les acteurs peuvent se professionnaliser, où les acteurs de la société civile peuvent venir se réunir pour réfléchir sur les questions de développement de la province. Et c’est pourquoi, nous avons pensé les réunir pour qu’on mette en place la structure du Cadre qui n’a jamais existé ici. Maintenant, nous voulons que toutes les dynamiques se mettent ensemble pour mettre en place le Cadre de concertation provincial en faveur de la population de la province du Tanganyika ».

C’est par consensus que Modeste Kabazi, Coordonnateur de la Société civile-Forces vives, a été désigné porte-parole du Cadre de concertation de la société civile du Tanganyika.

Pour lui, rien ne sera plus comme avant : « Maintenant, nous n’avons qu’une seule bouche pour parler au nom de la société civile. Peut-être hier, on a parlé d’une manière un peu disparate, mais aujourd’hui, les intérêts de la province du Tanganyika seront compilés dans un seul livre » a fait savoir le porte-parole du cadre de concertation.

Le Ministre provincial du Commerce extérieur et de l’Enseignement, Mussa Heri, délégué du Gouverneur de province, s’est réjoui de la tenue de ces assises. En procédant à la clôture des travaux le 21 avril 2018, il a indiqué que «désormais, la société civile du Tanganyika s’est dotée d’un espace de dialogue et d’échanges qui va permettre à ses acteurs de travailler, et de même de manière coordonnée et concertée, afin de contribuer aux politiques du développement du pays».